3 janvier 2010

PARIS GAY FOOT DENONCE L'HOMOPHOBIE DANS LE SPORT

Alors que Canal + diffuse demain soir un film et un documentaire au sujet des gays et du sport, je vous propose un état des lieux de cet univers fermé, mis en image par un spot publicitaire de Paris foot gay. Par la voix off de Charles Berling, l'association tentait en mai dernier de s'attaquer à la banalisation des insultes homophobes de la part des fans de football.

Rares sont les athlètes de haut-niveau qui osent le coming out. Et pour cause, l'Australien Matthew Mitcham, médaillé d'or en plongeon, a été le premier homosexuel de l'histoire à être sacré champion olympique et a assumer ouvertement son homosexualité. Cet exemple, qui pourrait être rangée par beaucoup au rayon des anecdotes, est, au contraire, un événement considérable pour la visibilité de la communauté gay.

Mitcham a eu, en plus, le formidable courage de partager sa victoire avec Lachlan, son compagnon qu'il embrassa amoureusement lors d'une conférence de presse. Des images heureuses mais censurées notamment en Amérique. Il faut savoir que seulement dix autres femmes ont également déclaré leur homosexualité sur les (tenez-vous bien) 11.000 participants aux JO 2008. Se taire reste donc la norme même si certains font leur coming out une fois retraités. Mais qu'elle en est la raison ? Une arène de virilité et de machisme, certainement mais aussi une "inviolabilité" des vestiaires. Ces lieux sacrés où la présence d'un homosexuel déclaré briserait tous les codes liés à la virilité fantasmée des sportifs mais aussi à des discours souvent homophobes pour motiver les troupes.
Autre facteur d'exclusion, la publicitaire avec des sponsors frileux qui cherchent à véhiculer des images qui ne cadrent pas vraiment avec celles d'un gay. Le dire, c'est renoncer définitivement à des contrats.
L'homophobie a donc encore la dent dure dans le sport, et ce, même au niveau des dirigeants, tel que le président du club de football de Montpellier qui a déclaré à la question de savoir s'il allait diffuser avant le match le clip du Paris Foot Gay : "un clip sur le racisme, je suis prêt à le passer dès demain matin. Mais sur l'homophobie... Après, ce sera quoi, les femmes battues ? (...) Si la maire me demande de le passer, je le ferai. Mais je préférerais montrer des filles à poil..." (sans commentaire). Les homosexuels, face à ses portes fermées, ont choisis le communautarisme en pratiquant une activité dans des associations ouvertement homosexuelles, organisations qui ont vu le jour lors de la créations des Gay Games en 1982 et qui connaissent depuis une prospérité fleurissante.

Share This

0 commentaires:

 

Commercial Men Copyright © 2009 Fashionzine is Designed by Ipietoon for Bie Blogger Template
In Collaboration With Teen Celebrities